Prévoyance, Mutuelle, Assurance : comment choisir ?

Lorsque vous être une entreprise souhaitant mettre en place un contrat de mutuelle collective obligatoire, trois sortes d’organismes s’offrent à vous : les institutions de prévoyance, les mutuelles et les sociétés d’assurance.

Trois différents organismes assureurs : comment choisir ?

Votre choix se fera en fonction de critères que vous jugerez prioritaires. Il s’agit de trouver le meilleur équilibre possible entre les garanties proposées, la gestion des cotisations, le mode de gestion de l’organisme, les services annexes proposés, la forme juridique que vous privilégiez, l’expertise et la solidité financière.

Zoom sur les institutions de prévoyance

Les institutions de prévoyance correspondent à des sociétés de droit privé à but non lucratif qui sont régies par le Code de la Sécurité Sociale. Elles proposent des prestations pour l’assurance de personnes, uniquement par le biais de contrats collectifs d’entreprises et branches professionnelles. Elles fournissent ainsi des garanties associées à une complémentaire santé et s’occupent des cas de maladie, d’incapacité de travail, d’invalidité et de décès. Elles proposent aussi des dispositions particulières en termes d’épargne retraite.

Contrairement aux deux autres formes d’organismes qui existent, les institutions de prévoyance sont créées et gérées en partie par les représentants des salariés de l’entreprise ou par ceux d’une branche d’activité associée. Le mode de gestion de cet organisme se fait de façon paritaire, autrement dit les conseils d’administration de ces institutions sont constitués à parts égales entre employeurs et représentants des salariés.

Pour plus d’informations,  n’hésitez pas à consulter la liste des institutions de prévoyance (détail de l’activité et de l’action sociale)

Zoom sur les mutuelles

Les mutuelles sont également des personnes morales de droit privé à but non lucratif qui sont enregistrées au Registre national des mutuelles. La particularité de la mutuelle réside dans le fait que ce sont ses adhérents qui élisent les dirigeants de ladite mutuelle. Au regard de la forme juridique associée à la mutuelle, les dirigeants ne sont pas rémunérés par cette dernière. Le financement se fait en majorité par le biais des cotisations de leurs membres. Tous les bénéfices sont réinvestis, soit pour définir de nouvelles garanties ou bien pour une évolution de la prise en charge des remboursements en cas de définition d’une meilleure efficience. La mutuelle ne réclame aucun questionnaire à ses adhérents, contrairement aux sociétés d’assurance.

Zoom sur les sociétés d’assurance

Les sociétés d’assurance sont des sociétés de droit privé à but lucratif qui appartiennent aux actionnaires (à la différence des mutuelles qui appartiennent aux adhérents) et sont régies par le Code des Assurances. Elles ont soit la forme de sociétés anonymes ou alors de sociétés d’assurances mutuelles. La tarification diffère suivant différents critères en lien avec le risque potentiel que représente le futur assuré (l’âge, le genre, le lieu de résidence, le régime d’affiliation à la Sécurité sociale et les antécédents médicaux sont notamment pris en compte). Toutes ces informations doivent obligatoirement être remplies via un questionnaire qui est transmis aux futurs adhérents.

Il convient bien entendu de comparer les offres des différents assureurs à l’aide d’un comparateur en ligne qui vous fournira un tableau comparatif des mutuelles entreprise. Suite à cela, vous pourrez obtenir des devis gratuits et choisir l’assurance professionnelle qui vous convient.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la mutuelle entreprise, consultez notre article sur la loi ANI.

Commentez, Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *