Est-il possible de négocier son contrat de mutuelle en entreprise ?

A compter du 1er janvier 2016, toutes les entreprises doivent proposer à leurs salariés une mutuelle d’entreprise obligatoire, en vertu de la loi du 14 juin 2013 qui a complété le dispositif Fillon du 30 janvier 2009. En tant que chef d’entreprise, c’est à vous qu’il incombe de choisir cette complémentaire santé collective, ses modalités et son niveau de couverture, et de souscrire un contrat qui soit avantageux pour les salariés sans demander un budget trop conséquent, aussi bien pour eux que pour l’entreprise qui doit prendre en charge au moins la moitié des frais.

Négocier son contrat de mutuelle d’entreprise, c’est possible

Même si elles peuvent émettre des recommandations, les branches collectives ne peuvent imposer une complémentaire santé aux entreprises qu’elles représentent, et le dirigeant peut seul, en concertation avec ses salariés, choisir la complémentaire qui lui convient et à ce titre, en négocier le prix et les prestations.

Plus l’entreprise compte de salariés, plus il lui est facile de négocier un tarif favorable, puisqu’un plus grand nombre de personnes cotiseront auprès de l’assureur choisi. La récente loi rendant obligatoire la mise en place d’une complémentaire d’entreprise a fait des mutuelles collectives un secteur très concurrentiel. Il convient d’en profiter pour comparer les différentes offres et mettre en concurrence divers organismes avant de faire son choix.

Y-a-t-il des cas pour lesquels ce n’est pas possible ?

Lorsque les partenaires sociaux ont négocié un accord de branche, l’organisme choisi est tenu d’appliquer un tarif unique et d’offrir des garanties identiques pour toutes les entreprises et tous les salariés. Si l’entreprise se conforme aux recommandations et choisi cet organisme, il lui sera donc impossible de négocier individuellement les termes de l’accord.

Comment négocier sa mutuelle d’entreprise ?

Afin de négocier la complémentaire santé de vos salariés, vous pouvez choisir de traiter directement avec différents organismes, qu’il s’agisse de mutuelles, d’assurances ou d’organismes de prévoyance. Une négociation simultanée des prix et du niveau de garantie avec différents interlocuteurs vous permettra de comparer leurs offres et de faire levier pour obtenir un contrat avec le meilleur rapport qualité-prix. Nous vous recommandons de faire appel à un comparateur de mutuelles d’entreprise en ligne. Mutuelle-Entreprise vous fournit un comparatif des meilleures offres d’assurances santé professionnelles adaptées à vos besoins et vous permet d’obtenir gratuitement et en toute simplicité des devis pour mutuelle entreprise.

Vous pouvez aussi choisir de faire appel à un courtier en assurances qui négociera pour vous le meilleur contrat. Bien informé, il saura définir vos besoins en fonction du profil de vos salariés et de votre branche d’activité, et vous proposera des contrats à prix négociés en vous faisant gagner un temps précieux.

Bien se préparer à négocier sa mutuelle d’entreprise

Bien entendu vous pouvez faire levier en insistant sur l’effectif de votre entreprise si celui-ci est important, mais d’autres facteurs peuvent vous aider à déterminer vos besoins en matière de complémentaire santé collective : n’hésitez pas à collecter les informations sur vos salariés pour connaitre leur âge moyen, leur situation familiale ou encore leur grade dans l’entreprise.

De même réunissez si vous le pouvez toutes les données statistiques disponibles sur votre secteur d’activité en matière de protection sociale, sur ses conditions particulières de travail ou encore sur l’occurrence de certaines pathologies. Ces facteurs peuvent préciser les besoins de votre entreprise en matière de mutuelle et vous aider à privilégier certaines garanties essentielles.

Quels avantages envisager suite à cette négociation ?

Des négociations bien menées peuvent vous permettre de souscrire un contrat avec des cotisations modestes, mais aussi d’obtenir pour vos salariés des garanties ou services sur-mesure.

Vous pouvez négocier un socle commun de garanties pour tous les salariés, avec la possibilité de renforcer individuellement des postes spécifiques comme les soins dentaires ou l’optique pour offrir à chacun une protection sociale personnalisée. De même vous pouvez choisir de privilégier les organismes proposant des contrats mixtes, avec des taux de cotisations différents selon que l’assuré est isolé ou a des ayants-droits : cela permet de proposer une couverture collective en générant le moins d’inégalités possible (en empêchant par exemple qu’un célibataire sans enfants ne cotise comme un père de famille).

Vous pouvez aussi négocier des services supplémentaires, comme la possibilité d’avoir des délais de remboursement brefs ou un interlocuteur unique pour tous vos employés, ou vous pouvez insister pour que ces derniers bénéficient d’actions de préventions, de dépistages ciblés ou d’une prise en charge de certaines prestations liées à l’exercice de leur activité (ostéopathie, kinésithérapie par exemple).

N’oubliez pas enfin que, même si vous disposiez déjà d’une complémentaire collective, vous pouvez généralement profiter de la nouvelle loi mutuelle (Loi Ani) pour renégocier votre contrat.

Commentez, Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *